Nossa Senhora do Bom Conselho

Logo será traduzido …

S22C-6e15110208590C’est à notre Vénérable Père Georges Bellanger (1861-1902) que les Religieux de St-Vincent de Paul doivent leur dévotion à Notre-Dame du Bon Conseil.

Jeune prêtre diocésain, l’Abbé Bellanger fit aimer cette image de la Vierge aux militaires d’Arras dont il était le chapelain. Devenu Religieux de St-Vincent de Paul, il apporte avec lui la belle image de la Mère du Bon Conseil avec lui. Devenu Maître des novices, il en fit, jusqu’à sa mort la patronne du noviciat à qui il confia ses novices. Depuis lors, l’image, dans beau reliquaire, veille sur le noviciat.

Cette apparition de la Vierge Marie est si célèbre, que son image s’est répandue dans toute l’Église.

C’est dans la petite ville de Genazzano, près de Rome en Italie, au sud des “Monti Prenestini”, que cette icône de la Vierge Marie est vénérée, dès le Ve siècle,  sous le vocable de Notre-Dame du Bon Conseil.

Retraçons la belle histoire de cette dévotion…

De Scutari en Alabanie

Cette image a des origines lointaines. Au VIsiècle, dans le Sanctuaire de Scutari en Albanie, une fresque y avait été peinte, représentant la Vierge et l’enfant. Une image pleine de douceur.

Au XVe siècle les Turcs musulmans envahirent le pays en s’opposant à la foi chrétienne.

Le peuplNotre-Dame du Bon Conseile de Scutari se confia à la protection de Notre-Dame et réussit à tenir tête aux envahisseurs pendant 25 ans. Mais finalment, en 1647, la ville tomba aux mains des musulmans en 1467 et les Albanais eurent le choix entre devenir esclaves ou partir en exil.

C’est ainsi que de nombreux exilés traversèrent la mer Adriatique. C’est dans ce contexte que le 25 avril 1467 l’image de Sainte-Marie de Scutari, Mère du Bon conseil, disparut de l’église

La tradition populaire raconte que l’image de la Vierge fut transportée par les Anges à Genazzano pour la soustraire aux profanations des infidèles et réapparut dans l’église en construction des Pères augustiniens à Genazzano, près de Rome.

À Genazzano en Italie 

À la même époque, une femme, tertiaire augustinienne, la Beata Petruccia, entreprit de reconstruire l’église désuète des Pères Augustiniens, malgré ses quatre-vingts ans; elle y employa sa fortune, qui ne suffit pas à l’achever. Malgré les sarcasme des gens du village pour l’insuccès du projet de la pieuse veuve, Pétruccia prédit que la Sainte Vierge achèverait l’oeuvre commencée. 

A cet effet, elle offrit sa maison contiguë au sanctuaire, et commença aussitôt la restauration des murs de la chapelle; mais le manque de ressources l’obligea à suspendre les travaux qui ne furent repris que plus tard grâce aux aumônes de pieux pèlerins, c’est-à-dire l’année d’après, comme la Bienheureuse Petruccia l’avait elle-même prédit.

Or, le 25 avril 1467, à l’heure des vêpres, les cloches de l’église Sainte-Marie de GennazNotre-Dame du Bon Conseilano, mues soudain par une force invisible, répandaient dans les airs les sons les plus joyeux. Le peuple, attiré par le prodige, accourut en foule.

Qu’elle n’est pas la surprise générale, lorsqu’on aperçoit contre la muraille grossièrement construite de la chapelle de saint Blaise, une gracieuse peinture que jamais on n’avait vue jusqu’alors ! Elle représentait la Mère de Dieu portant sur ces bras l’Enfant Jésus qu’elle contemplait avec amour.

Tous venaient admirer cette merveille. C’était une immense joie. La nouvelle de cette apparition et de plusieurs miracles qui l’accompagnèrent arriva bientôt à Rome.

De nombreux fidèles vinrent à Genazzano dans l’espoir de voir l’Image qui venait d’apparaître dans la chapelle de saint Blaise.

Sous le vocable de Notre-Dame du Bon Conseil

Notre-Dame du Bon ConseilLe mur de la ch2006_0813genaz0022apelle de Saint-Biage a

ppartenait à une très antique église paroissiale des religieux Augustins, dédiée à Notre-Dame du Bon Conseil. Ce titre fut donné dès lors à l’Image miraculeuse.

L’histoire des merveilles de tous genres accomplies, depuis ce temps, autour de l’image miraculeuse, demanderait des volumes entiers. Que de maladies et d’infirmités guéries! Que de grâces spirituelles obtenues!

Le Pape Léon XIII a inséré dans les Litanies de la Sainte Vierge le titre de Mère du Bon Conseil.

Du point de vue iconographique

L’image originale est celle de Genazzano, de petite dimension et aux couleurs vives. C’est une représentation d’une grande profondeur religieuse et sacrée.

Le thème représente une intense accolade du Fils à sa Mère où apparaît clairement que la source d’énergie se trouve dans le Verbe Incarné duquel la Mère de Dieu reçoit force et lumière. Ces éléments font bien le départ entre christologie et mariologie entre la christologie et la mariologie.

C’est certainement l’unedes images populaires les plus répandues chez les catholiques. L’image de Notre-Dame du Bon Conseil est facilement reconnaissable malgré ses diverses représentations de par le monde.

Notre-Dame du Bon Conseil

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

Pin It on Pinterest