07 juillet 2016

Onze jeunes RSV font leur profession perpétuelle

Originaires de la Côte d’Ivoire (6) du Burkina Faso (3), du Bénin (2)

678

Le dimanche 3 juillet, au lendemain de la fête d’ordination, la joie fut à son comble avec la profession perpétuelle de 11 de nos jeunes confrères RSV de la Vice-province de l’Afrique de l’Ouest.

L’assemblée emplissait l’église paroissiale de St-Martin de Bouaké et même au dehors. La liturgie fut préparée avec soin et cela a permis de vivre une célébration exceptionnelle, tant par les rites, beaux et significatifs, que par la Parole de Dieu du jour avec l’appel de Jésus fait à ses disciples d’aller à la mission comme des agneaux au milieu des loups.

Le Père Bertin Sanon, notre Supérieur général a présidé cette célébration. Dans une très belle homélie, il a eu des mots très percutants qui ont touché le cœur de nos frères et de tous les fidèles. Le Père Bertin était accompagné du Supérieur provincial, le Père Geoffroy Traoré, du Père Philippe Mura et du Père Joseph Sawadogo, formateurs de nos profès.

Chacun des onze a répondu avec foi et disponibilité à l’appel du Seigneur de se donner pour toute la vie comme RSV. En mémoire du papa du Frère Jean-Louis décédé tragiquement quelques jours plus tôt, le Père Bertin a baptisé leur groupe : « Promotion Dieudonné Singanin ».

La fête s’est poursuivie tout l’après-midi. Les paroissiens et les jeunes du patro avaient tout organisé pour offrir un bon repas de fête. La musique et les chants ont uni les cœurs à la joie des consacrés.

Que Dieu bénisse chacun de nos Frères : Étienne KONÉ, Stéphane ZONATCHIA, Louis N’DJOR, Euloge DABIRE, Raphaël KOFFI, Yves ADJABOU, Félix DESSA, Marcel BAKI, Samson KARIDIOULA, Jean-Louis SINGANIN, Herman COMPAORÉ.

Ils se savent appelés comme RSV, là où le Seigneur les enverra : au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire, mais aussi en France, au Canada, au Brésil, au Congo…

Que le Seigneur achève en eux ce qu’il a commencé !

« Priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour la moisson. »

9

101112

VIVEZ PLEINEMENT VOTRE CONSÉCRATION À DIEU
Pour que ce monde ne soit pas privé d’un rayon de la beauté divine
qui illumine la route de l’existence humaine.
Aujourd’hui, le Seigneur a choisi 11 ; comme il l’avait fait pour les 72 dans l’évangile que nous avons entendu. Pourquoi ces 11, c’est Lui seul qui le sait. C’est un choix gratuit, une décision souveraine, une élection gratuite. […]

Chers petits frères et fils, s’il est vrai que le hasard n’existe pas mais qu’il faut savoir lire les signes des temps, deux signes marquent de façon extraordinaire notre célébration de ce jour :

Le premier signe est celui de notre Papa Dieudonné SINGALIN.

Comme Jean-Baptiste, il a montré le chemin, en invitant, organisant vos noces avec Jésus et son Église mais en cédant le pas à Celui qui nous l’a donné comme son nom l’indique.  « Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris que son saint nom soit béni ». Aussi mes petits et fils, je baptise votre promotion Papa Dieudonné SINGALIN.  Vous imiterez son amour de sa famille, son ardeur au travail, son dévouement et son engagement comme chrétien. Vous aurez une solitude particulière pour sa famille qu’il vous confie. Il vous a fait confiance, ne le décevez pas. […]

Mes petits frères et fils, votre fidélité dépendra de la radicalité de votre consécration, de toute donation totale. Autrement dit, un pied dedans et un pied dehors. Comme dirait l’autre un pied dedans, un pied dehors c’est dehors !!! Soyez donc des religieux, des hommes consacrés entièrement à Jésus et Jésus seul. Qu’il soit votre seul joie, votre seul raison de servir. […]

Comme le disait l’apôtre Paul, « notre vie doit être le Christ » toujours et partout. Pour cela, acceptons de dépendre entièrement du Christ. Nous sommes si fragiles. Et Il nous a prévenus : « Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups ». Que peut faire un agneau contre le loup ? Rien. Mais Jésus seul est capable d’oser un tel défi à condition que nous Lui fassions entièrement confiance. N’est-ce pas vrai que sa puissance se déploie dans la faiblesse ? […]

Vous comprendrez donc que je puisse m’adresser d’abord à nos élus du jour et ensuite à nous frères et sœurs. Car dans l’Évangile d’aujourd’hui  le Seigneur nous confie une mission : « Priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. » […]

Vivez pleinement votre offrande à Dieu, pour que ce monde ne soit pas privé d’un rayon de la beauté divine qui illumine la route de l’existence humaine.

Père Bertin Sanon, Supérieur général

13

Avec le P. Philippe Mura, Maître des scolastiques

14

Autour du repas de fête !

15

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest