03 mars 2017

À la Maison générale pour les 172 ans des RSV

Visite du nouveau président de la SSVP

67

D’une lettre de Le Prevost à Ozanam

11 avril 1838

Mon bien cher ami et frère,

[…]

Nous allons bien ici, nous espérons Mgr de Paris à notre prochaine réunion générale; soyez par la pensée au milieu de nous.

Je me recommande à vos excellentes prières et suis avec une tendre affection

              Votre dévoué confrère

                    Le Prevost

M. Renato Lima de Oliveira, Président international de la Société de St-Vincent de Paul, nous a fait l’honneur de sa visite pour la fête de notre fondation. C’est avec conviction et reconnaissance pour l’histoire qui nous a unis à partir de 1833, et dans les années qui suivirent jusqu’à notre fondation, que M. Renato Lima a voulu échanger avec le Père Bertin Sanon et les RSV de la Maison générale. Il est venu en compagnie de son assistant, M. Sebastian Gramajo et d’un confrère historien de la SSVP d’Italie

M. Renato Lima ,45 ans, est originaire du Brésil. Marié, père de deux enfants, journaliste de profession, titulaire d’une maîtrise en Sciences Politiques, il a été fonctionnaire à l’Agence Nationale des Télécommunications. En dehors de ces activités, il écrit des ouvrages, parmi lesquels les « Chroniques Vincentiennes ».

La Société de Saint-Vincent-de-Paul (SSVP) est présente dans 150 pays avec ses 800.000 membres. Les Conférences œuvrent sur les 5 continents et aident 30 millions personnes par jour.

·         Amérique : 23 377 Conférences dans 34 pays

·         Asie : 7 463 Conférences dans 24 pays

·         Europe : 7 334 Conférences dans 30 pays

·         Afrique : 5 104 Conférences dans 43 pays

·         Océanie : 1 359 Conférences dans 9 pays

 

Le Brésil compte à lui seul 17 166 Conférences et 250 000 membres.

Frédéric Ozanam fonda la Conférence de Charité le 23 avril 1833. Quelques mois plus tard, en novembre de la même année, Jean-Léon Le Prevost se joint au groupe de la Conférence. Sous son impulsion, la Conférence prendra le nom de Saint-Vincent de Paul le 4 février 1834. Et pour la première fois dans les procès-verbaux de la SSVP, le 8 décembre 1835, on parle de la « Société de Saint-Vincent-de-Paul, dont Emmanuel Bailly est président et M. Le Prevost vice-président » (jusqu’en 1839).

Un brin d’histoire charitable qui uni Ozanam et Le Prevost …

 « Au cours de ses visites charitables, M. Le Prevost avait eu l’occasion de découvrir, près du Panthéon, rue des Grès, une maison de correction pour jeunes gens. Il conçut le projet de soutenir et de catéchiser ces jeunes détenus. Grâce à l’intervention de son ami avocat Levassor, M. Le Prevost en obtint la permission le 8 juillet 1834. Avec Ozanam et d’autres confrères, M. Le Prevost commença l’œuvre en août 1834. Les visites se poursuivront jusqu’en 1836 ».  

Commentaire n. 57 des Lettres de JLLP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest